Rechercher
  • Gurvan Maurice

C'est quoi un (bon) mot-clé ?

Dans cet article, je vais donc t’expliquer le point le plus important à retenir quand on parle de mot-clé et de comment réussir cette 1ère étape cruciale.




Un peu d’histoire

Il y a fort longtemps dans un pays lointain où seuls les vrais geeks avaient une connexion web (avec un modem qui faisait de drôles de bruits), les recherches se faisaient par le biais d’annuaires classant les sites par catégorie. Assez rapidement ce système a fait place aux moteurs de recherche qui indexent les contenus et les ressortent en fonction de la recherche effectuée par l’internaute.

La base de ce système était donc le mot-clé : si le mot que cherche l’internaute se trouve dans une page web, elle lui est présentée.


Pour que leur site ressorte le plus souvent possible, certains webmasters n’hésitaient pas à tricher en mettant sur leurs pages un tas de mots pour se faire repérer par le moteur de recherche. Parfois même des mots n’ayant pas forcément grand chose à voir avec le contenu. On pouvait écrire des textes imbuvables bourrés de mots-clés les rendant illisibles aux humains, voire aligner des phrases sans queue ni tête juste pour y caser quelques mots bien choisis. Pour moins gêner les lecteurs, il y avait aussi la technique des mots en blanc sur fond blanc vu que par les robots (ça m’avait été suggéré par mon prof de NTIC d’ailleurs… il était déjà dépassé) ou le remplissage de la balise méta-keywords (une balise HTML dans laquelle on indique aux robots les mots-clés correspondant à un article).

C’était la belle époque pour les sites spammeurs qui voulaient recevoir plein de visites (technique de Jean-Claude Dusse : « On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher »).

Beaucoup moins pour les internautes.


C’est à ce moment de l’histoire qu’arrive Google sur son cheval blanc : un algorithme un peu plus poussé qui permet de faire du tri dans tous ces spams. Les moteurs de recherche commencent alors à prendre en compte d’autres critères pour faire leur classement, notamment les liens qui se font entre les sites. Ce qui amènent les webmasters de l’époque à commencer à tricher pour obtenir des liens, mais ça c’est une autre histoire !



(Je trouve que ce cheval un peu mystérieux et un brin flippant représente bien Google le sauveur des internautes et presque-maître-du-monde)

Si tu veux en savoir plus sur la « triche » aux liens et ce que tu es censé faire en tant que blogueuse ou entrepreneures du web pour éviter les pénalités, lis mon article sur les liens nofollow.

Toujours est-il que Google (et les autres) font sans cesse évoluer leur algorithme secret, en tenant compte de tas de critères. Pendant ce temps là les webmasters, devenus des experts SEO, essaient de faire monter leur site au mieux. Certains continuent de tenter de tricher et Google continue de tenter de les contrecarrer.

Toutefois, malgré ces évolutions, la base du référencement, reste le mot-clé. Je n’affirme pas que c’est LE critère le plus important mais je constate que tant que la recherche se fera avec des mots et que les résultats seront donnés avec des mots, les mots compteront ! (Autant dire toujours, on parle de la base de l’humanité là : le langage !)



Aujourd’hui on parle plutôt d’expression-clé car les requêtes sont plus longues qu’un seul mot. Cependant, si toi aussi tu aimes les mots justes, ne t’offusque pas si j’emploie le mot « mot-clé » quand même. Il y a 2 raisons à cela : Ça va plus vite à écrire (#fainéante) et en lisant cet article tu sauras quelle est ma 2ème raison (je déchires en Père Fouras, non ?).

A l’origine du web, le référencement par les moteurs de recherche se faisait uniquement grâce aux mots-clés. Pour lutter contre de nombreuses triches qui faussaient les résultats présentés aux internautes, les moteurs de recherche ont fait évoluer leur algorithmes en prenant en compte d’autres critères. Toutefois, le mot-clé reste une des bases du SEO.


Trouver le bon mot-clé

Si j’ai fait un crochet par l’histoire du SEO ce n’est pas juste pour te saouler te faire partager ma passion pour l’histoire en général, mais pour que tu comprennes bien à quoi sert un mot-clé : c’est le lien entre ce que tu écris et ce que cherche l’internaute.

Il ne se choisit donc pas au hasard, avec la technique du doigt mouillé ou en fonction de ce que tu trouves juste pour décrire ton contenu. Si tu écris sur le web c’est pour être lue. Si tu te prends la tête avec le SEO pré-occupes de référencement c’est que tu veux qu’on te trouve et qu’on te lise.

La clé est donc de mettre ce que cherche l’internaute dans ce que tu écris. L’important n’est pas de bien placer son mot-clé mais de bien le choisir !



C’est valable pour les thèmes que tu vas aborder (un article qui répond à un besoin fonctionnera toujours mieux) et c’est valable pour les mots que tu emploies.


Quels critères prendre en compte

Pour choisir de bons mots-clés, il te faut tenir compte de plusieurs critères :

Le nombre de recherches faites pour cette expression

Il est évident que se positionner sur une expression recherchée 500 fois par mois en moyenne a plus de chance de t’apporter du trafic qu’une expression recherchée moins de 10 fois par mois.

La concurrence sur ce mot-clé

Certaines expressions sont très concurrentielles, notamment lorsqu’elles évoquent des biens ou des services à vendre. Il est plus difficile de faire sa place sur la 1ère page de Google quand on est face à des centaines de milliers de concurrents, d’autant plus si ces concurrents sont de grosses entreprises avec des budgets marketing importants et une certaine notoriété.

La pertinence de cette expression par rapport à ton contenu

Il vaut mieux se positionner sur une expression un peu moins recherchée mais qui correspond vraiment à ce que tu proposes sur ton site, que d’optimiser ton contenu pour un mot plus « populaire » mais pas tout à fait pertinent. Les internautes qui vont arriver chez toi risquent d’être déçus et de repartir aussi vite, ce qui n’est pas bon pour toi : ton article ne sera pas apprécié, les gens ne reviendront pas et Google repèrera que les internautes reviennent chez lui pour chercher un autre site que le tien… Il en tiendra compte dans son classement.

De la même manière, il sera plus facile pour toi de te positionner sur un mot-clé autour d’une thématique que tu traites déjà sur ton site. Attention toutefois à ne pas optimiser 2 pages de ton site pour le même mot-clé, sinon Google ne saura pas laquelle mettre en avant et n’en choisira probablement aucune des deux.

Attention également au double-sens de certains mots.

Un bon mot-clé doit être recherché par les internautes, pas follement concurrencé (sauf si tu as toi-même un gros site) et pertinent par rapport à ta thématique et ton contenu.

Par exemple, si tu as un blog autour de la parentalité (adossé ou non à une boutique) et que tu veux parler de la diversification menée par l’enfant (aussi appelée DME : une méthode où on laisse l’enfant libre de découvrir la nourriture en morceaux à table avec ses parents dès qu’il est prêt à manger des solides, généralement vers 6 mois). Voici quelques expressions-clés sur lesquelles tu pourrais penser à te positionner.


J’ai mis 2 types de requêtes sur ce tableau : la requête simple c’est ce qui remonte quand tu tapes l’expression dans Google (comme tout le monde) et la requête « dans le titre » c’est quand tu cherches uniquement les pages qui ont un titre de page avec ces mots-là. La 2ème est plus restreinte et représente les pages les plus optimisées sur cette requête.

On voit bien que « manger seul à 6 mois » n’est quand même pas beaucoup recherché, que « DME » a beaucoup de concurrence (il faut aller voir de qui il s’agit, quantité et qualité ne sont pas toujours la même chose) et que « diversification alimentaire » est peut-être un peu large si tu ne veux parler que de DME (tu risques de ne pas répondre aux besoins des parents qui ont fait cette requête).


Quels outils utiliser pour trouver tes mots-clés

Je te sens trépigner : « C’est bien chouette tout ça mais ces chiffres tu les sors d’où ?! ». De mon chapeau de sorcière, voyons ! Je te montre.

Pour avoir des idées de mots-clés, tu peux regarder du côté de :

Google Suggest : les suggestions que fait Google quand on commence à taper une requête (il vaut mieux faire ça en fenêtre de navigation privée pour pas qu’il te ressorte tout ton historique).Des outils de suggestions de mots-clés (j’ai listé les plus connus et efficaces dans ma fiche pratique à télécharger).Des gens qui bloguent sur la même thématique que toiLes requêtes sur lesquelles tu es déjà positionnée dans ta Search console (Menu Trafic de recherche > analyse de la recherche)

J’ai écris un article pour savoir comment installer la Search Console sur ton blog.

Pour vérifier quel mot-clé est le plus recherché, tu peux :

Comparer jusqu’à 5 expressions avec Google TrendsAvoir un ordre de grandeur (et des suggestions d’autres expressions-clés) avec le Keyword Planner de GoogleAvoir des chiffres et des suggestions avec Yooda Insight (25 suggestions en mode gratuit)

Le mieux, si tu as le temps, c’est de croiser les données.

Ceci étant dit, Google est fort et connait désormais très bien les synonymes. Le moteur de recherche est capable de sortir une page sur une expression même si elle ne comporte pas les termes exactes. Il porte attention aux champ lexical, aux co-occurences, aux synonymes… Quand tu fais ta recherche de mots-clés pense donc à noter les expressions voisines qui te sont suggérées, elles pourront servir dans ton contenu pour montrer à Google que c’est bien de cette thématique dont tu parles, sans rabâcher ton mot-clé une dizaine de fois (et ce sera plus agréable pour le lecteur).


Attention, les infos concernant la concurrence données par ces outils concernent plutôt la concurrence pour les gens achetant des pub Adwords. Ce n’est pas forcément la même que la concurrence en référencement naturel. Pour connaître celle-ci le mieux est de faire une requête sur Google et de voir combien de sites ressortent (en utilisant certaines restrictions grâce aux guillemets ou aux opérateurs de recherche Google

Trouver les mot-clés les plus adaptés à ton contenu demande d’utiliser quelques outils et techniques. Je te recommande vivement de t’inscrire à ma newsletter et d’accéder ainsi à ma liste d’outils SEO utiles et à mes conseils réservés aux abonnés.


Le mot-clé et après…?

Tu as trouvé les mots-clés sur lesquels te positionner avec ton site ou ton dernier article et, comme une certaine Sophie P. tu te demandes « J’fais quoi maintenant ? » .

Déjà, tu te félicites parce que c’est un sacré boulot (qu’il faudra recommencer à chaque nouvel article important de ton site). Ensuite tu te fais un bon thé (ou un café si tu fais partie de cette secte là) et tu attends patiemment que j’écrive un article sur « où placer ces mots-clés pour optimiser son contenu ».

Un indice : ce n’est pas simplement de les mettre dans le champ « mot-clé » de Yoast et encore moins de mettre ton mot-clé 22 fois dans ton article !

Si tu te demandes s’il faut le mettre dans la métadescription de tes articles, je te dis tout ici et si tu veux savoir pourquoi les indicateurs Yoast sont inutiles pour tes mots-clés c’est par là.

Et avant de partir, si tu blogues dans le domaine de la mode, la beauté ou la parentalité, je t’invite vivement à aller faire un tour sur le blog de Stéphane qui a fait (gracieusement) un boulot de recherche de mots-clés pour toi :

Blog beautéBlog modeBlog parentalité

Je suis assez d’avis d’apprendre à pêcher plutôt que de donner du poisson à celui qui a faim, mais, pour le coup, ces listes représentent quelques heures de boulot en moins pour toi et une bonne base de travail pour creuser un peu plus loin et trouver encore d’autres expressions-clés.



Comme toujours cet article était long, j’espère qu’il était clair. Le travail de recherche de mots-clés peut paraître difficile mais une fois un site en place, il n’est pas nécessaire non plus à chaque article. Personnellement sur mon autre blog, je ne le fais que sur les articles qui me semblent avoir du potentiel (ceux qui répondent à une question que peuvent se poser les gens, pas ceux qui parlent d’une petite activité très excentrique que j’ai faite avec mes enfants par exemple puisque je sais que je ne trouverais pas de mot-clé pertinent ET cherché souvent). Par contre, il peut servir à l’inverse pour trouver des idées de sujets à aborder dans sa thématique.

Si tu as des questions sur la recherche de mots-clé (ou sur mes références culturelles) n’hésite pas à les poser en commentaires. Si tu veux partager tes techniques et outils préférés ou juste me laisser un petit mot, n’hésite pas non plus.